Désembouage Hydrodynamique

Nous intervenons sur l’ensemble du territoire français, 365 jours par an.
Devis transmis sous 24/48h.

Depuis plus de 55 ans, REGETHERM est une entreprise leader dans le secteur du désembouage hydrodynamique des réseaux de chauffage et climatisation en France.

REGETHERM réalise le traitement d’environ 10 000 logements par an, un millier de bureaux, une centaine de sites industriels et une cinquantaine de villas.

En quoi consiste le désembouage
hydrodynamique ?

Le désembouage hydrodynamique consiste à extraire les dépôts de matières colloïdales (vases, boues, sable, rouille, hydroxyde de fer, etc …) contenues dans l’installation de chauffage et de climatisation. Plus particulièrement en point bas et dans les zones de moindre turbulence.

En effet, la décomposition des eaux stagnantes et du métal dans les installations thermiques conduit à la fabrication d’un dépôt qu’il faut filtrer, enlever ou retirer.

Ces dépôts provoquent des bruits, des pertes de charge, le déséquilibrage hydraulique des circuits et une surconsommation d’énergie. Le confort sera rendu possible grâce à une bonne répartition de l’énergie calorifique.

Le désembouage hydrodynamique réalisé selon la méthode REGETHERM est le seul moyen d’optimiser la durée et la rentabilité de vos installations de génie climatique !

Nos clients : exploitants chauffage, installateurs, industriels, syndics de copropriété, office HLM, collectivités locales, établissements de santé, chauffage urbain, particuliers …

Quelle est la technique/méthode de désembouage REGETHERM ?

Pour des raisons de confidentialité, la technique de désembouage « REGETHERM » ne peut être expliquée en détail.

Néanmoins, les principes fondamentaux du désembouage sont les suivants :

  • Prise de connaissance du réseau hydraulique à traiter par nos techniciens.
  • Prélèvement d’échantillons du fluide à traiter (à certaines zones stratégiques du réseau) ainsi que l’eau d’appoint. Envoi en laboratoire des échantillons dito.
  • Réalisation (par notre technicien ou par le client) d’une paire de piquages par réseau traité en DN40 minimum.
  • Raccordement de notre matériel sur l’installation en diamètre minimum 40/49 du générateur d’énergie (chaufferie ou groupe de production d’eau glacée) à notre camion atelier par l’intermédiaire de canalisations semi-rigides.
  • Injection de notre produit REGETHERM NR1 afin de rendre le PH acide.
  • Circulation du fluide caloporteur par l’intermédiaire de nos pompes afin d’homogénéiser la dilution du REGETHERM NR1.
  • Inversement régulier des sens de circulation du fluide et filtration de celui-ci par l’intermédiaire du filtre REGETHERM. Objectif : clarification accélérée du réseau.
  • Lorsque l’intégralité des particules en suspension a été captée – envoi d’air comprimé dans le réseau afin de créer des perturbations hydropneumatiques.
  • Inversion des sens de circulation du fluide, jusqu’à élimination complète de l’intégralité des particules collées grâce au système Regetherm inverseur sans démontage des canalisations.
  • Opérations identiques renouvelées zone par zone et circuit par circuit.
  • Traitement spécifique du générateur d’énergie.
  • Injection d’un produit préventif REGETHERM adapté à la nature des matériaux du circuit.
  • Prélèvement d’échantillons du fluide traité (à certaines zones stratégiques du réseau). Envoi en laboratoire des échantillons dito. Comparaison avec les analyses initiales. Relevé du compteur d’eau d’appoint.

Quelle est la fréquence de nettoyage (par type de conception) ?

Il n’existe pas de fréquence type de nettoyage. Cette fréquence dépend de nombreux paramètres : qualité de l’eau, température, pression, nature des matériaux, diamètre des canalisations, temps d’utilisation du fluide caloporteur, quantité d’eau d’appoint injectée dans le fluide caloporteur, système réversible, etc …

Néanmoins, les fréquences de désembouage hydrodynamique approximatives sont les suivantes :

  • Canalisation en acier noir – Radiateur fonte : 15 ans
  • Canalisation en acier noir – Radiateur acier : 10 ans
  • Canalisation en acier et cuivre : 10 – 15 ans
  • Canalisation en P.E.R. (tuyaux en matériaux composites) : 5 – 7 ans
1966
Année d’invention du désembouage hydrodynamique par REGETHERM
5
pourcent d’économie d’énergie après un désembouage (rentable sous 4 ans en moyenne)
6
ans = Fréquence moyenne pour traiter vos réseaux en préventif selon les matériaux et l’usage

Quels sont les atouts du désembouage par REGETHERM ?

REGETHERM a développé ses propres produits chimiques de désembouage en collaboration avec un laboratoire industriel. Nous disposons d’une gamme complète de trente produits adaptés à la nature des matériaux de chaque installation. Pour chacun de nos produits, il existe une Fiche Données Sécurité (FDS) et une Fiche Technique (FT).

L’entreprise a conçu l’aménagement de ses propres véhicules utilitaires. Ils sont équipés de compartiments étanches, bacs de rétention, zones étanches pour produits acides et basiques, armoire électrique, transformateur, ventilation de chacune des zones, suspensions pneumatiques, filtres REGETHERM, pompes, flexibles …

REGETHERM développe ses propres filtres. A ce jour, nous avons réalisé la 5ème génération de filtres, permettant de traiter simultanément l’intégralité du débit du circuit en cours de désembouage. Nos canalisations semi-rigides de raccordement sont au minimum en diamètre 40 mm, afin d’obtenir un débit important garantissant une grande vitesse du fluide traité et un minimum de perte de charge singulière.

Notre flotte de véhicules utilitaires « désembouage » est soumise à la règlementation relative aux transports des marchandises dangereuses par route (ADR), et fait l’objet de contrôles périodiques.

Nous disposons d’équipes dédiées à des travaux planifiés et à des travaux d’urgences (intervention sous 24/48 heures). REGETHERM s’adapte aux contraintes de nos clients : travail de nuit, le week-end, jours fériés, …

Nos techniciens sont formés à travailler dans tous types de milieux (centrales nucléaires, bâtiments classés, industries (zone blanche), hôtels de luxe, logements sociaux, prisons, …).

Ils disposent également de toutes les habilitations nécessaires : Atmosphère Explosif (ATEX), milieu confiné, habilitations électriques, travaux en hauteur.

De par la complexité de son activité, REGETHERM n’emploie pas de sous-traitant ni de personnel intérimaire.

 

Pour quelles raisons doit-on effectuer le désembouage d’un circuit de chauffage, de climatisation ou d’un plancher chauffant ?

  • Remplacement de la chaudière
  • Remplacement du groupe froid
  • Disfonctionnement de l’installation de chauffage ou de climatisation
  • Canalisations, batteries, échangeurs, etc… bouchés
  • Besoin d’économies d’énergie
  • Température non uniforme sur les unités terminales de chauffe (radiateurs, ventilo convecteurs, CTA, etc…)

Demande de devis

Vous souhaitez bénéficier de nos services et produits ?
Nous sommes à votre disposition pour répondre à vos demandes sous 24h !

Contactez-nous

A quelle période peut-on effectuer un désembouage ?

Le désembouage s’effectue de préférence en dehors de la période de fonctionnement du générateur d’énergie.

  • Pour un système de chauffage : travaux réalisés de mars à octobre.
  • Pour un système de climatisation : travaux réalisés de septembre à avril.
  • Pour un système réversible : travaux réalisés dans les périodes de transition.

En revanche, il est tout de même possible d’effectuer un désembouage hydrodynamique durant la période de fonctionnement. Exemple : pour un circuit de chauffage, nous augmentons la température de consigne de réduit de nuit de plusieurs degrés. Durant la journée, le chauffage est arrêté et le bâtiment conserve sa température temporairement grâce à l’inertie thermique de l’immeuble pour une période de dix heures. Cette méthode est réitérée chaque jour durant la période globale d’intervention.

Pourquoi les réseaux fermés
s’embouent-ils ?

Toute eau contient de l’oxygène libre en dissolution, ce qui, même en circuit hermétique (dit circuit « fermé »), provoque une oxydation et une formation de boues amorphes.

Ce problème s’accentue dans les installations polymétalliques (fer et cuivre par exemple), où le matériau le moins noble (fer) est consommé largement par le cuivre, créant une oxydation importante se transformant en dépôts lourds.

Ce sont les oxydes ferriques (oxyde de fer) qui constituent en règle générale 70 % des boues se trouvant dans les réseaux, les 30 % restants étant composés par des sables de fonderie (matières organiques).

Ces boues demeurent en suspension dans les parties de l’installation à circulation rapide (tout du moins quand celle-ci est en fonctionnement) et se déposent dans les zones à circulation lente et en général partout lorsque l’installation est à l’arrêt, obstruant ainsi les coudes, les fonds de radiateurs, les vanneries et les circulations horizontales.

Ces boues alourdissent considérablement la densité de l’eau, créent des pertes de charge singulières et empêchent le fluide caloporteur de circuler normalement là où il n’y a pas d’obstruction. Pour obtenir malgré tout une température ambiante souhaitée, il faut compenser par un débit de circulation plus important et/ou augmenter la température de départ, provoquant ainsi une surconsommation d’énergie.

REGETHERM réalise en interne les piquages sur chaque circuit régulé …

Quelles sont les différences entre un désembouage lent et un désembouage hydrodynamique ?

Les particules présentes dans les canalisations se répartissent en moyenne de la manière suivante :

  • 5% des particules se trouvent en suspension (libres de tout déplacement)
  • 95% des particules sont collées contre les parois des matériaux (canalisations, radiateurs, batteries, …)

Le désembouage lent est une erreur de langage, il s’agit uniquement d’une clarification du fluide caloporteur. Cette méthode enlève uniquement les particules en suspension.

Pour ce faire, un produit chimique est injecté dans le fluide et « un pot à boue » dit clarificateur est installé en dérivation sur la canalisation principale de retour du fluide. Au terme d’une saison de chauffe ou de climatisation (environ 6 mois), après nettoyage régulier du clarificateur, 5 % seulement de l’ensemble des particules sont extraites.

Le désembouage hydrodynamique, réalisé par REGETHERM en quelques jours, consiste à extraire toutes les particules situées dans le fluide caloporteur (particules en suspension et particules collées contre les parois des matériaux).

 

Demande de devis

Vous souhaitez bénéficier de nos services et produits ?
Nous sommes à votre disposition pour répondre à vos demandes sous 24h !

Contactez-nous